Il existe différentes solutions pour les personnes en perte d’autonomie ou rencontrant des problèmes de mobilité, notamment le monte escalier. Cet appareil leur permet de maintenir leur autonomie et est aujourd’hui devenu un équipement indispensable pour les seniors et les personnes en chaise roulante. Il s’installe très facilement à l’intérieur ou à l’extérieur de la maison. Une fois installé, le fauteuil monte escalier doit être bien entretenu. C’est ce qui va garantir son bon fonctionnement et optimiser le taux de sécurité. Comment entretenir un fauteuil monte escalier ? Quelles sont les anomalies les plus fréquentes ? Pourquoi faut-il contrôler régulièrement l’installation ? Réponses dans cet article.

L’importance de l’entretien et de la maintenance du monte escalier

Pour qu’il soit fonctionnel et pour qu’il puisse être utilisé en toute sécurité, le monte escalier doit être bien entretenu. En cas d’anomalies, le fauteuil monte escalier peut vite devenir dangereux. Les risques sont multiples. Une simple déformation du rail peut provoquer des chutes. De même, si le rail est mal fixé, le siège peut rester bloqué. Même s’il n’est pas obligatoire d’effectuer la maintenance de l’ensemble de l’installation, cela reste indispensable pour que la sécurité soit optimale. L’entretien et la maintenance permettent aussi d’améliorer la longévité du monte escalier. Si vous avez un monte escalier chez vous, vous devez nécessairement procéder à une vérification régulière pour détecter les anomalies. Vous pourrez aussi souscrire un contrat d’entretien avec une société spécialisée. L’avantage de ce type de contrat est qu’il vous permet de bénéficier d’un service de dépannage ou de réparation rapide, ainsi qu’une visite annuelle. Cela vous évitera de devoir trouver un technicien pour vous dépanner en urgence en cas de problème ou de dysfonctionnement du monte escalier. Vous pourrez aussi souscrire une assurance pour couvrir les équipements pour personnes handicapées ou à mobilité réduite. Selon une étude menée par la DGCCRF, le taux d’anomalies est inférieur à 27%. Un taux assez bas qui s’explique par des fabrications qui respectent les normes. Or, il est essentiel que vous puissiez détecter une anomalie dès qu’elle apparaît. Parmi les problèmes les plus fréquents sur un monte escalier, il y a le blocage du siège qui pousse l’utilisateur à se lever et le détachement du siège de la structure qui peut occasionner une chute de l’utilisateur. Il y a aussi le risque que les vêtements se coincent dans les orifices lors du déplacement du fauteuil.

Comment nettoyer le monte escalier ?

Vous n’avez pas besoin d’attendre que le technicien vienne pour la maintenance annuelle pour nettoyer votre monte escalier. Bien au contraire, le fauteuil monte escalier doit être nettoyé et dépoussiéré régulièrement, car des poussières et des impuretés peuvent s’accumuler sur le siège et sur les rails. Si ceux-ci s’accumulent, cela peut gêner le fonctionnement du monte escalier. C’est pourquoi il est nécessaire de le nettoyer de manière régulière. Dans un premier temps, vous devez immobiliser l’appareil en bas ou en haut de l’escalier, et le mettre en arrêt. Une fois cela fait, vous pourrez procéder au nettoyage. Vous devez éviter tout produit corrosif, détergent ou abrasif, car ceux-ci risquent de rayer ou de corroder les pièces de l’appareil, ce qui gênera la progression du fauteuil sur le rail. Ensuite, vous pourrez nettoyer le rail et le fauteuil monte-escalier en utilisant un chiffon humide. Terminez le nettoyage en utilisant un chiffon sec sur toute la surface. Vous pourrez utiliser un chiffon humide sur certains fauteuils monte escalier. Tout dépendra du revêtement. Parfois, il est nécessaire d’utiliser de l’eau et du savon. N’oubliez pas de nettoyer les accoudoirs et le repose-pied, car ceux-ci peuvent vite devenir sales et poussiéreux. Vous aurez ainsi le plaisir de vous déplacer dans un siège parfaitement propre, qui conservera tout son confort. Vous devez également examiner le siège et vérifier l’état des pièces, car s’il s’agit d’un système de pivotement, il faudra procéder à la lubrification tous les 6 mois.

L’entretien du monte escalier par un professionnel

Parfois, l’entretien consiste seulement à resserrer quelques boulons. Si vous ne pouvez pas le faire vous-même, vous pourrez faire appel à un professionnel. L’intervention se fait rapidement, mais cela vous permet quand même de gagner du temps et d’avoir la garantie d’utiliser un équipement dont l’installation est faite dans les normes. Normalement, le contrôle se fait une fois par an. Mais si l’installation est ancienne, deux visites peuvent être nécessaires. Quoi qu’il en soit, le professionnel fera les vérifications nécessaires pour que vous ayez totale confiance en cet équipement :
  • Le bon positionnement et le graissage des rails
  • Le maintien de l’utilisateur dans son fauteuil
  • La vérification de la ceinture de sécurité
  • La vérification des batteries de l’appareil
  • L’efficacité du système de freinage
  • La solidité du repose-pied
  • Le bon fonctionnement des capteurs pour détecter les obstacles et la fin du rail
Comme tous les monte escaliers sont différents et sont conçus sur mesure, il est assez difficile de chiffrer le coût du contrôle. Certains monte escalier peuvent pivoter tandis que d’autres restent droits. Certains proposent des fonctionnalités supplémentaires et demandent un contrôle plus étendu. En moyenne, vous devez compter 250 euros pour la vérification du système. Un montant raisonnable comparé au coût des réparations. La maintenance et l’entretien du monte escalier permet d’optimiser son fonctionnement et sa durée de vie. > Obtenez un devis d’un professionnel du monte-escalier
TOP