Le fauteuil monte-escalier

Le fauteuil monte-escalier est une véritable solution de confort. En effet, il assure une autonomie totale à son utilisateur et est très pratique.

Son fonctionnement

Il s’agit d’un fauteuil particulier, équipé à la fois de roues et de chenilles rétractables. Les personnes à mobilité réduite obtiennent donc un réel gain d’autonomie, que ce soit chez elles ou à l’extérieur. 

Pour faire fonctionner le fauteuil en montée, il suffit de placer le fauteuil dos aux marches puis d’actionner un bouton de la télécommande pour le mettre en « mode marches ». Les roues se replient alors pour laisser la place aux chenilles et un capteur détecte la première marche à gravir. Une fois en haut des marches, le capteur détecte que le sol est plat et les roues sont dépliées et les chenilles rangées.

En descente, le fonctionnement est le même, à la différence près que l’utilisateur est face aux marches et donc à la pente.

La sécurité de ce type de fauteuil réside dans un système qui maintient le fauteuil à l’horizontale lorsque les chenilles sont sorties. Cela permet à la personne à mobilité réduite d’éviter tout risque de chute ou de glissade. Par ailleurs, si le fauteuil détecte une trajectoire instable ou un mouvement contraire à une utilisation optimale, il se bloque.

Sachez toutefois que ce modèle, bien qu’extrêmement pratique et innovant, a un coût assez élevé. En effet, cette technologie n’existe pas à moins de 10 000€ le fauteuil. Cependant, des aides au financement existent et le remboursement de la Sécurité Sociale peut aller jusqu’à 5 000€. C’est, de plus, un investissement sur le long terme car ce type d’appareil a une très bonne durée de vie.

Les différents modèles

Les chenilles du fauteuil monte-escalier peuvent s’adapter à la hauteur de l’escalier et à sa pente. Elles peuvent suivre une pente maximale de 65% et même servir à gravir des trottoirs d’une vingtaine de centimètres.

Recevez des devis comparatifs de monte-escaliers