Monte escalier : quelles aides financières et subventions ?

Pour les personnes à mobilité réduite, l’installation d’un monte escalier est un des principaux postes de dépenses. Il s’agit là d’un équipement particulièrement avantageux pour les personnes âgées. Il est incontournable pour améliorer l’accessibilité aux étages et pour profiter d’une certaine autonomie. En raison du coût élevé de cet équipement, plusieurs aides financières et subventions ont été mises en place. Voici les solutions pouvant vous aider à acheter votre monte-escalier !

L’aide de l’ANAH

Pour vous aider à financer l’achat de votre monte-escalier, l’agence nationale pour l’amélioration de l’habitat vous propose un financement compris entre 35 et 50 % du coût HT du monte escalier. En fait, le pourcentage va dépendre de la catégorie de vos revenus. Si vos revenus sont très modestes et que vous vous retrouvez dans l’obligation de faire installer un monte escalier chez vous, vous pourrez bénéficier d’un financement pouvant aller jusqu’à 50% du montant des travaux.

Une aide plafonnée à 10 000 euros pour les revenus très modestes et à 7000 euros pour les revenus modestes. Le montant de l’aide est déterminé par une commission après réception de votre dossier. Pour bénéficier de cette subvention de l’ANAH, il faut être propriétaire occupant d’une résidence construite depuis plus de 15 ans.

Le crédit d’impôt

Le crédit d’impôt prévoit des aides financières pour les personnes ayant besoin de réaliser des aménagements spécifiques pour des seniors ou pour des personnes handicapées. Pour bénéficier de cette aide de 25%, il faut remplir deux conditions. Premièrement, il faut que le monte escalier soit installé dans votre résidence principale. Deuxièmement, il faut avoir une facture bien détaillée.

Celle-ci doit être jointe à la déclaration d’impôt. Pour une personne seule, le montant est plafonné à 5000 euros, tandis que pour une personne en couple, ce montant est plafonné à 10 000 euros. Et on compte un plafond majoré de 400 euros par personne à charge.

La TVA réduite à 5,5 %

L’autre aide proposée à ceux qui souhaitent faire installer un monte escalier chez eux est la TVA réduite à 5,5 %. Pour cela, il vous faut faire une demande en remplissant une attestation qui vous sera fournie par l’installateur de l’équipement. Demandez-lui également de vous remettre une facture, c’est ce qui servira de pièce justificative de l’installation.

La TVA réduite à 5,5 % est appliquée pour l’ensemble des travaux lié à l’installation du monte escalier ou de l’ascenseur privatif.

L’aide de la MDPH

Par ailleurs, la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) peut vous accorder une aide pour l’installation de votre monte escalier. Il s’agit en réalité d’une prestation versée aux personnes ayant moins de 60 ans ou plus de 60 ans qui exercent une activité professionnelle et qui ont besoin d’aménager leur maison ou leur appartement. Dépendant de vos ressources, l’aide accordée peut être de 100% ou de 80%.

Pour bénéficier de cette aide, il est indispensable de communiquer un formulaire Cerfa ainsi qu’un certificat médical à la MDPH. Une fois le formulaire communiqué et le plan personnalisé de compensation transmis à la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH), vous devrez obtenir une réponse dans un délai de 4 mois. Si vous n’obtenez aucune réponse, cela voudra dire que votre demande a été refusée.

l’aide est accordée à la personne handicapée ou à la personne qui l’héberge. Ceci, sous réserve d’avoir un lien d’ascendance ou de descendance. Si la facture finale ne dépasse pas les 1500 euros, l’aide accordée sera alors de 100%. Si le montant est supérieur à 1500 euros, dans ce cas, l’aide ne pourra dépasser les 50 %. Quoi qu’il en soit, l’aide accordée par la MDPH ne peut excéder 10 000 euros sur une période de 10 ans.

Les autres aides et subventions possibles

Vous pourrez également prétendre à d’autres aides et subventions. Si vous avez plus de 60 ans et si vous ne travaillez plus, vous n’avez plus droit à la prestation de compensation du handicap. Toutefois, votre caisse de retraite et votre caisse de retraite complémentaire peuvent vous aider à financer l’installation d’un monte-escalier chez vous. Que vous soyez actif, en invalidité ou retraité, vous pourrez également vous rapprocher des mutuelles qui peuvent vous proposer des subventions pour l’installation de cet équipement chez vous.

D’autre part, il existe des associations pouvant intervenir pour vous permettre d’aménager votre logement, c’est-à-dire le rendre plus accessible avec un monte escalier ou un fauteuil ascenseur. Enfin, on note également que certaines collectivités territoriales peuvent vous aider à améliorer votre accessibilité senior et favoriser votre confort en vous proposant des subventions. Pour connaitre la hauteur de participation dans les travaux d’installation, vous devez les contacter directement.

Choisissez maintenant votre monte-escalier